MORGANE PIERSON

LE MÉMOIRE : LA TRANSE CHAMANIQUE_EXPLORER DES MONDES
LE MACRO-PROJET : ENTRE-DEUX


Entre-deux est un événement qui met en place une série de conférences et des expositions dans le but d’attirer l’attention vers une nouvelle approche plus sensible et moins rationnelle du monde qui nous entoure. Le but de l’événement est de par l’intermédiaire de notions qui découlent des termes comme « entre-deux », « transe » et « perception » (à travers en latin), montrer au visiteur qu’il n’existe pas qu’une réalité mais qu’il en existe plusieurs (que l’on ne perçoit pas naturellement ou auxquelles on ne prête pas attention). Un des moyens pour y accéder, notamment utilisé par les chamans, est la transe. En effet, en atteignant différents degrés de conscience, ils arrivent à percevoir le monde invisible, c’est à dire le monde autre. Ceci se rapproche du terme d’entre-deux mondes, espace intermédiaire entre deux extrêmes. Le chaman est donc ici l’intermédiaire entre le monde réel et le monde invisible, tout comme le graphiste est un intermédiaire entre le client et la cible.

Aussi, c’est le lieu du Fresnoy à Tourcoing qui a été choisi pour accueillir ce colloque. Tout d’abord parce que c’est un haut lieu de recherche sur l’image et l’audiovisuel de la région. Ensuite son architecture conçue par Bernard Tschumi est particulièrement intéressante parce qu’il a fait le choix de recouvrir le bâtiment d’origine par une enveloppe extérieur qui permet de faire une réconciliation entre le passé et la chose à venir, entre modernité et nostalgie.

C’est donc à partir du lieu de l’événement et de ses différentes réalités que l’identité d’Entre-deux est née. Associée à une typographie rythmée et aérienne faîte de contreformes qui apparaissent et disparaissent, cette proposition graphique est une invitation à chercher différents degrés de lectures, différentes strats perceptives.

Avoir étudié la transe chamanique m’a permis d’expérimenter de nouvelles visions du monde, de nouvelles manipulations. Les chamans y accèdent par la transe mais ce n’est pas le seul moyen. En modifiant les habitudes de lectures et en prenant une vrai conscience de la réalité qui nous entoure, on peut déjà remarquer des changements dans nos perceptions. Les graphistes sont ces intermédiaires, ces médiateurs et je vous présente donc une application de ces phénomènes qui pourrait inviter à de nouvelles habitudes de lecture. Ce projet basé essentiellement sur l’histoire d’un lieu pourrait aussi être applicable sur d’autre lieux, d’autres espaces.

  • Expérimentation par la projection
  • Différentes strates perceptives
  • Déconstruire l'architecture
  • Signes & Lumière : recherches
  • Affiches : recherches
  • Affiche finale abribus
  • Affichage sauvage
  • Programme d'Entre-Deux
  • Détail programme


  • télécharger la synthèse du mémoire
    contacter l'auteur
    voir son porfolio