JULIE CHAPALAIN

TÊTE À TÊTE / PENN OUZH PENN


Comment ré-inscrire une langue jugée « minoritaire » dans un présent, et même un présent vivant, afin de lui donner un nouveau souffle ? Plus précisément, comment à partir de cet intérêt pour une langue minoritaire engager une réflexion sur le langage, au travers d’une relation dialogique enrichissante entre le français et le breton ? Mieux : comment transformer voire altérer, cette frontière plus que linguistique entre langue française et langue bretonne, langues qui engagent chacune à leur manière toute une culture, toute une vision originale du monde ? Comment, dans ces conditions, entamer une exploration réciproque de la vision qu’offre ces deux mondes au travers d’une culture et d’un langage graphiques ?

Aussi, est-ce à partir de ces questions qui soulèvent des problématiques de communication que j’ai développé mon travail graphique…

  • Série d'images illustrant la formation des mots bretons
  • Série d'images illustrant la formation des mots bretons
  • Série d'images illustrant la formation des mots bretons
  • La traduction est un processus complexe…
  • Les mots bretons sont très imagés
  • Scénographie de la soutenance
  • Scénographie de la soutenance
  • Scénographie de la soutenance
  • Scénographie de la soutenance


  • télécharger la synthèse du mémoire
    contacter l'auteur