ANAÏS BRUNEAU

LE MÉMOIRE : INGENIUM
LE MACRO-PROJET : COPIER-CRÉER


« C'est du déjà-vu. Ça a déjà été fait ».
Rien de plus démoralisant que de se rendre compte ou de s'entendre dire que ce qu'on fait ressemble comme deux gouttes d'eau à la création du voisin, ou que la voisine a déjà eu la même idée. Obsédés par le besoin presque narcissique d'être uniques et de laisser leurempreintes, les créateurs, peu importe leur domaine, se lancent donc inévitablement à la poursuite de l'originalité, dans une véritable quête de l'inédit et de l'innovant.

Mais comment se différencier alors que la science nous prouve un peu plus chaque jour que nous sommes déterminés par nos gènes, héritage matériel ancestral ? Comment créer du jamais vu alors même que notre identité est le reflet de notre éducation, de nos rencontres, des besoins et des contraintes d’une époque et d’une société ? Comment faire de l’original quand, tout au long de notre vie, nous imitons, consciemment ou non, celles et ceux qui nous entourent ?…

  • L'objet Mémoire
  • Scénographie de la soutenance
  • Scénographie de la soutenance
  • No comment…
  • No comment…
  • Scénographie de la soutenance
  • No comment…
  • Scénographie de la soutenance
  • No comment…


  • télécharger la synthèse du mémoire
    contacter l'auteur